Nous sommes évidemment tous concernés et inquiets de la situation et plus particulièrement de la propagation du MAE dans nos lacs.  C’est pourquoi nous avons déposé en début d’année auprès de la municipalité du Canton d’Orford une demande de subvention du Fonds Vert de la municipalité (voir Règlement 910 de la municipalité).  Notre demande a été acceptée et le RAPPEL (coop en solidarité pour la protection de l’eau) procède présentement à l’inventaire des plantes aquatiques dans la Chaîne des Lacs, plus spécifiquement l’identification et la localisation des herbiers de MAE.

Nous attendons leur rapport cet automne.  Ce rapport devrait nous donner une image plus complète de la situation en plus de nous fournir des pistes de solution adaptée à la Chaîne des Lacs pour le contrôle de cette espèce envahissante.